Le Soudan du Sud

Nous soutenons depuis 2005 le Holy Trinity Peace Village dans la région de Kuron. L’objectif de cette initiative est de promouvoir l'entente entre les ethnies pour permettre un développement social et économique harmonieux.

L’école, de la maternelle au secondaire accueille plus de 700 enfants
Présent dans le pays depuis 2005

Holy Trinity Peace Village

Ce village est soutenu par notre association depuis 2005. Il est situé dans la région de Kuron et rassemble plusieurs tribus. Son objectif est de promouvoir l'entente entre les ethnies pour permettre un développement social et économique harmonieux. Plus de 300 élèves sont pris en charge dans l’école primaire Sint Thomas, au milieu d’un pays en guerre. Des écoles maternelles décentralisées ont été créés en 2020, ainsi qu’une première classe de secondaire. Pour les élèves n’ayant pas le niveau pour passer en secondaire, un centre de formation professionnelle existe, avec différentes options : couture, briquetage et pratique du béton, menuiserie et fabrication de métaux.

Elle est la plus jeune fille d'une famille de 6 frères et 3 sœurs. Elle a terminé ses études primaires à l’École primaire St. Thomas à Kuron. De plus, elle est mère de deux enfants en tant que résultat d'un mariage forcé de ses frères aînés. Cependant, en raison de son ambition et sa détermination à réussir, elle a réintégré les classes de primaire. L'année dernière, elle faisait partie de la classe candidate qui a terminé et réussi l’examen final, et Anna a obtenu 359 points sur 500. Elle souhaitait continuer en secondaire, et a rejoint la nouvelle classe ouverte au Peace Village. Mais entretemps, Anna a été engagée pour une courte période afin distribuer des suppléments nutritionnels aux femmes enceintes et mères allaitantes pendant 2 mois. Ainsi, en mars, elle s'est inscrite pour se joindre à St.Thomas Secondary School, une toute première école secondaire nouvellement créée !

Anna Nadapal, Toposa de 20 ans

Une des vocations de ce projet est de susciter d’autres initiatives du genre dans la région. Son fondateur, Monseigneur Taban, a déjà reçu de multiples récompenses pour cette initiative, comme un prix des Nations Unies pour son engagement en faveur de la réconciliation et de la paix dans la région. En 2018, il a reçu le prix de la Fondation Roosevelt "Freedom of worship".

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez au courant de nos actualités
Je m'inscris
Rapport annuel 2020

Grâce à des équipes de terrain motivées, grâce à votre soutien, et avec l’aide de nos bénéficiaires, des vies ont changé pour des milliers de femmes et enfants en détresse !

Parcourir le rapport annuel